Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > Pour une immigration qui contribue à l’essor du Québec
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqué

Pour une immigration qui contribue à l’essor du Québec

La ministre Kathleen Weil présente le plan d’immigration pour 2012

QUÉBEC, le 1er nov. 2011 /CNW Telbec/ - La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Mme Kathleen Weil, maintient le cap quant à une sélection de personnes immigrantes jeunes, qualifiées et qui connaissent le français pour soutenir la croissance économique et contribuer à relever les défis démographique, linguistique, social et culturel du Québec. C'est ce qu'elle a affirmé lors de sa présentation du Plan d'immigration pour l'année 2012 aux médias. Ce plan tient compte des orientations retenues à la suite de la consultation publique sur l'immigration qui s'est déroulée entre avril et septembre derniers.

« La consultation publique a permis de dégager des consensus avec les citoyens et les acteurs de la société québécoise quant à l'immigration que nous voulons pour les prochaines années. Les participants ont exprimé une forte adhésion à l'immigration comme levier stratégique de développement économique et à une sélection qui privilégie des personnes jeunes, francophones et qualifiées, des caractéristiques qui favorisent une intégration plus rapide sur le marché du travail et dans la société en général. Nous en avons tenu compte dans l'élaboration du plan d'immigration pour 2012 », a déclaré la ministre Weil.

Les objectifs pour 2012

Conformément aux orientations retenues pour la période 2012-2015, l'an prochain, le Québec devrait accueillir entre 51 200 et 53 800 personnes immigrantes, soit un nombre légèrement inférieur à celui projeté pour 2011 (entre 52 400 et 55 000). Le mouvement d'immigration pour 2012 devrait donc se traduire ainsi :

  • La part des immigrants admis découlant de la sélection québécoise sera de l'ordre de 75 % du total des admissions (comparativement à une moyenne de 72 % de 2006 à 2010);

  • La proportion des immigrants déclarant connaître le français au moment de leur admission se situera entre 64 % et 65 % du volume global (comparativement à une moyenne de 62 % de 2006 à 2010);

  • La part de l'immigration économique représentera 70 % de l'ensemble des immigrants (comparativement à une moyenne de 65 % de 2006 à 2010);

Dans la catégoriede l'immigration économique - la composante la plus volumineuse soumise à la sélection québécoise -, les admissions prévues sont de l'ordre de 35 600 à 37 400 personnes, soit un nombre légèrement inférieur à celui planifié en 2011 (36 100 à 37 500 personnes). Le nombre de travailleurs qualifiés serait de l'ordre de 30 000 à 31 000 et celui des autres immigrants de ce volet, entre 600 et 700. Le volume d'admission dans la catégorie des gens d'affaires pourrait s'établir entre 2 500 et 2 700 personnes. Les admissions résultant du programme spécial Haïti seraient de 2 500 à 3 000 personnes.

Dans la catégorie du regroupement familial, les admissions seraient de l'ordre de 10 500 à 10 800 personnes, un volume légèrement inférieur à celui visé en 2011 (11 100 à 11 500 personnes). Dans la catégorie des réfugiés et personnes en situation semblable, le nombre se situerait entre 4 600 et 5 000 personnes, incluant entre 2 300 et 2 500 réfugiés sélectionnés à l'étranger.

Orientations de la planification de l'immigration pour la période 2012-2015

Le Plan d'immigration pour 2012 reprend les orientations retenues à la suite de la consultation. Elles se formulent ainsi :

  • Porter à au moins 50 % la proportion des requérants principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés détenant une formation dans des champs de compétence correspondant à des besoins exprimés sur le marché du travail;

  • Maintenir majoritaire la proportion de personnes connaissant le français dans l'ensemble des admissions;

  • Augmenter le niveau de connaissance du français chez les candidats de la catégorie des travailleurs qualifiés;

  • Maintenir annuellement entre 65 % et 75 % la part des personnes de moins de 35 ans dans l'ensemble des admissions;

  • Favoriser le maintien de la diversité de l'immigration, par des actions d'information, de promotion et de recrutement dans les différentes régions du monde où se trouvent des candidats potentiels répondant, par leur connaissance du français, leur formation et leurs compétences, aux besoins du Québec; 

  • Maintenir annuellement à un minimum de 65 % la part de l'immigration économique dans l'ensemble des admissions;

  • Viser une stabilisation relative du volume des admissions pendant la période 2012-2015, de manière à ce qu'en fin de période, soit en 2015, la moyenne annuelle des admissions s'établisse à 50 000 personnes;

« Je me réjouis des appuis que nous avons reçus pendant la consultation publique ainsi que de l'ouverture à la diversité qui caractérise les Québécoises et les Québécois. En 2012, et au cours des prochaines années, nous continuerons à miser sur une immigration qui répond aux besoins du Québec, une immigration diversifiée qui contribuera au dynamisme économique de la société québécoise et à l'enrichissement de son patrimoine socioculturel », a conclu la ministre Kathleen Weil.

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec la Commissaire aux plaintes.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2011-11-21
Portail du gouvernement du Québec