Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > Deux ans après le séisme en Haïti
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqué

Deux ans après le séisme en Haïti

La ministre Kathleen Weil est fière des résultats du Programme spécial de parrainage humanitaire

Montréal, le 11 janvier 2012 – « Deux ans après le séisme qui a durement secoué Haïti, la population subit encore les effets dévastateurs de cette catastrophe et vit toujours dans des conditions précaires. Les Québécoises et les Québécois ont été prompts à exprimer leur solidarité envers le peuple haïtien, et je suis fière des efforts que nous avons déployés pour leur venir en aide. En effet, le gouvernement du Québec a conçu un programme humanitaire exceptionnel qui, à ce jour, a permis, à plus de 2 600 victimes de s’établir au Québec de façon permanente », a déclaré la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Mme Kathleen Weil, à la veille de la commémoration de la tragédie du 12 janvier 2010. « Je souhaite à ces personnes de trouver au Québec les conditions favorables pour envisager l’avenir avec optimisme. Elles peuvent compter sur notre soutien ».

« Le Programme spécial de parrainage humanitaire a connu une très grande popularité », a ajouté la ministre Kathleen Weil, précisant que le Ministère estime à environ 5 000 personnes, le nombre total de victimes qui seront accueillies au Québec dans le cadre de cette initiative, dépassant ainsi l’objectif initial du programme fixé à 3 000 personnes.

Précisons, par ailleurs, que depuis janvier 2010, le Québec a accueilli plus de 8 400 ressortissants haïtiens, toutes catégories d’immigration confondues (immigration économique, réfugiés, regroupement familial, programme spécial).

Une grande mobilisation humanitaire
On se souviendra que le séisme avait fait un très grand nombre de victimes et que dès le 3 février, le gouvernement du Québec avait annoncé la mise en place d’un programme spécial de parrainage destiné aux membres des familles gravement et personnellement affectés par le séisme qui n’étaient pas couverts par le programme de parrainage régulier.

La ministre a aussi souligné l’engagement dont ont fait preuve les Québécoises et les Québécois d’origine haïtienne à l’égard de leur famille en Haïti. « Les organismes de la communauté haïtienne ont été des partenaires de la première heure du Ministère et ont contribué au succès du programme spécial. D’ailleurs, ce programme a valu au gouvernement du Québec les félicitations du représentant pour le Canada du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Il a souligné, entre autres, la détermination du Québec à maintenir sa tradition humanitaire envers les personnes les plus vulnérables », a ajouté la ministre.

La ministre Kathleen Weil a également salué la collaboration du gouvernement fédéral dans le traitement des dossiers. « Nos collègues de Citoyenneté et Immigration Canada ont accordé un traitement prioritaire aux demandes de parrainage humanitaire de même qu’aux demandes de parrainage dans le cadre du programme régulier de regroupement familial. Nous avons travaillé ensemble avec célérité, mais toujours avec rigueur et dans le respect de nos règles d’immigration », a souligné la ministre.

Un programme sur mesure
Le Programme spécial de parrainage humanitaire permettait aux personnes résidant au Québec et ayant le statut de résident permanent ou la citoyenneté canadienne :

  • de parrainer des frères, des sœurs et des enfants adultes de plus de 22 ans, ces personnes pouvant être accompagnées de leurs conjoints et enfants à charge;
  • de signer un engagement de responsabilité financière d’une durée de cinq ans pouvant être cosigné avec une autre personne résidant au Québec, apparentée ou non, pour satisfaire plus aisément aux exigences financières.

Des actions pour faciliter l’intégration des ressortissants haïtiens
Afin de soutenir les personnes de la communauté haïtienne désirant se prévaloir du Programme spécial de parrainage humanitaire, le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles a octroyé un financement supplémentaire, à hauteur de 460 000 $, à cinq organismes communautaires de Montréal, Laval et Longueuil, depuis 2010.

De plus, dans le but de faciliter l’intégration au marché du travail québécois des personnes parrainées, des services supplémentaires d’adaptation au marché du travail ont aussi été financés à hauteur de 660 000$ depuis 2010. Ces personnes peuvent ainsi suivre la formation S’adapter au monde du travail québécois/Vivre ensemble au Québec et bénéficier de services d’accompagnement personnalisé pour les appuyer dans leurs démarches vers l’emploi.

Enfin, la Ville de Montréal a bénéficié d’un soutien financier de 700 000 $ depuis 2010 en vue de mettre sur pied des services de liaison interculturelle et intercommunautaire pour favoriser l’intégration sociale des personnes qui s’établissent dans la métropole en vertu du programme spécial.

« Je suis très fière des gestes de solidarité que la population québécoise a réalisés dans les jours et les mois qui ont suivi le séisme en Haïti. Aujourd’hui, nous devons poursuivre cet engagement solidaire et responsable afin d’accueillir ces nouveaux arrivants et de favoriser leur intégration au Québec », a conclu la ministre Kathleen Weil.

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec la Commissaire aux plaintes.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2012-01-11
Portail du gouvernement du Québec