Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > La Société de développement économique de Drummondville reçoit 800 000 $ pour attirer et retenir des étudiantes et des étudiants internationaux dans le Centre-du-Québec et en Mauricie
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqués

Attraction et rétention d’étudiantes et d’étudiants étrangers

La Société de développement économique de Drummondville reçoit 800 000 $ pour attirer et retenir des étudiantes et des étudiants internationaux dans le Centre-du-Québec et en Mauricie

Drummondville, le 24 août 2021 — La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Mme Nadine Girault annonce 800 000 $ qui seront remis à la Société de développement économique de Drummondville (SDED) pour l’attraction et la rétention d’étudiantes et d’étudiants internationaux francophones dans les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Régionaliser l'immigration

Le gouvernement souhaite travailler de concert avec les acteurs clés possédant une expertise reconnue dans le domaine du recrutement international afin de positionner le Québec comme destination d’études et d’immigration sur la scène internationale et inciter les meilleurs talents à s’y établir.

En collaboration avec les établissements d’enseignement reconnus, la SDED fera la promotion des études de niveau universitaire, collégial et professionnel au Centre-du-Québec et en Mauricie pour des programmes de formation liés aux besoins importants du marché du travail. En misant sur ces territoires, le gouvernement du Québec et la SDED contribueront à régionaliser davantage l’immigration dans l’ensemble du Québec. De plus, afin de contribuer à la vitalité du caractère francophone du Québec, seuls les programmes de formation en français seront promus.

Contrer la rareté de main-d'œuvre

Dans un contexte démographique où les besoins en main-d’œuvre sont considérables et tendront à croître au cours des prochaines années, le gouvernement déploie des stratégies afin de pallier les effets négatifs de la pénurie de main-d’œuvre. Les étudiantes et les étudiants internationaux diplômés du Québec contribuent à la vitalité économique de nos régions, étant des personnes candidates prisées par les entreprises à la recherche de personnel compétent.

En créant des pôles d’immigration hors de la région métropolitaine de Montréal, un plus grand nombre d’entreprises pourront, si elles n’ont pu le faire avec une main-d’œuvre locale, pourvoir les postes vacants par des travailleuses et des travailleurs internationaux. En joignant le marché du travail, les étudiantes et les étudiants internationaux consolident leur intégration à la société québécoise et augmentent leur admissibilité à l’un des programmes d’immigration permanente.

Citations

« Avec cette entente, le gouvernement du Québec affirme son leadership dans la recherche de solutions pour assurer la vitalité économique du Québec et répondre aux besoins de main-d’œuvre à moyen terme des entreprises. Les étudiantes et les étudiants internationaux apportent une expertise diversifiée à leurs milieux de travail et un vent de fraîcheur dans leurs communautés. Ils sont, par la suite, d’excellents candidats et candidates à l’immigration puisqu’ils ont déjà bien commencé leur intégration. Nous sommes reconnaissants de pouvoir nous appuyer sur des partenaires comme la Société de développement économique de Drummondville pour atteindre nos objectifs. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides

« Face au phénomène grandissant de rareté de main-d’œuvre, le Québec ne saurait se passer de l’apport important des étudiantes et des étudiants internationaux et des personnes immigrantes. Nous nous donnons ainsi les moyens de favoriser la vitalité économique et la richesse sociale et culturelle de notre région, tant au sein de nos établissements d’enseignement qu’au sein de nos entreprises et de nos collectivités. »

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches et député de Johnson

« C’est bien connu, nous devons multiplier les efforts afin d’attirer les étudiantes et les étudiants internationaux au-delà des grands centres urbains. Les régions du Québec ont besoin de cette main-d’œuvre qualifiée qui contribue à l’augmentation de la productivité de nos entreprises. Je salue l’initiative de ma collègue et me réjouis déjà des futures retombées économiques pour notre région! Les entrepreneurs de la Mauricie seront heureux d’accueillir ces jeunes immigrantes et immigrants qui auront acquis leurs compétences chez nous afin de répondre à leurs besoins de main-d’œuvre. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la région de la Mauricie

« La SDED est fière de collaborer à nouveau avec le MIFI pour recruter des talents internationaux. L’impact économique des activités d’attraction et de rétention d’étudiantes et d’étudiants qui seront déployées à l’étranger bénéficiera, à terme, à l’ensemble de la région, voire du Québec. »

Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville

Faits saillants

  • Il fut annoncé lors du dévoilement du budget du Québec 2021-2022 que le MIFI recevrait 246,1 millions de dollars supplémentaires d’ici 2023-2024 pour mieux reconnaître les compétences des personnes immigrantes, favoriser l’immigration en région en fonction des besoins du marché du travail, poursuivre les efforts d’intégration, bonifier l’appui offert pour l’apprentissage du français et favoriser l’attraction et la rétention d’étudiantes et d’étudiants étrangers.
  • À cet effet, le gouvernement a conclu des ententes de près de six millions de dollars avec Montréal International, Québec International et la Société de développement économique de Drummondville pour l’attraction et la rétention d’étudiantes et d’étudiants étrangers.
  • La Société de développement économique de Drummondville a contribué à l’organisation de plus d’une trentaine de missions de recrutement à l’international dans le but d’aider les entreprises québécoises dans leurs efforts de recrutement de travailleuses et de travailleurs qualifiés.

Liens connexes

 

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec l'équipe de la gestion des plaintes.
Politique de confidentialité | Présence du Ministère sur les médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2021-08-24
Portail du gouvernement du Québec